Lectures croisées, 3 juin 2014, 18h : Le genre dans les discours institutionnels, approches en analyse du discours et en terminologie

   Date: Le 3 juin 2014, de 18h à 20h

Lieu : Librairie Violette and Co, 102 rue de Charonne, 75011 Paris, métro Charonne  (ligne 9)

Accès libre

Lors de la séance, ouverte à tout.e.s, seront discutées les parutions suivantes :

– Silvia Nugara, Dire la violence domestique dans le discours institutionnel :  Le cas du Conseil de l’Europe (1985-2008), diffusion EUE 2012 et TEL/HAL 2011 (cf plus bas).

– Rachele Raus, La terminologie multilingue. La traduction des termes de l’égalité H/F dans le discours International, Bruxelles : De Boeck, collection Traducto, 2013

En présence de Silvia Nugara.

Coordination de la séance: Stéphanie Kunert

Les auteures :

Silvia Nugara est docteure de recherche en Sciences du Langage / Linguistique Française à l’Université de Brescia et de Paris III–Sorbonne Nouvelle et elle enseigne à l’Université de Turin. Elle a soutenu sa thèse  L’émergence de violence domestique comme rubrique du discours institutionnel : le cas du Conseil de l’Europe (texte intégral disponible sur : http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00948166) sous la direction de Sonia Branca-Rosoff et de Mariagrazia Margarito. Ses travaux dans le domaine des sciences du langage abordent la construction langagière de la réalité sociale dans une perspective d’analyse du discours et de sémantique lexicale non référentielle. Ses recherches interrogent  les aspects formels, sociolinguistiques et idéologiques des discours institutionnels ainsi que les rapports entre discours institutionnels et non institutionnels, notamment en matière de violence contre les femmes.  Dans le domaine sémio-littéraire, elle a travaillé sur la notion de Neutre dans Roland Barthes sur la notion de désir dans l’œuvre de Monique Lange ainsi que sur les dispositifs langagiers et rhétoriques pour dire l’androgynat dans l’œuvre de Claude Cahun.

 Rachele Raus est enseignante-chercheuse de « Linguistique française » à l’Université de Turin, où elle enseigne depuis 2002 et a dirigé le Centre de recherche interdisciplinaire sur les Femmes (CIRSDe) de 2009 à 2012. Elle est l’autere de plusieurs publications, notamment dans le domaine de la terminologie de l’égalité H/F. Parmi ses publications signalons le livre « Multilinguismo e terminologia nell’UE: problematiche e prospettive » (Milan, Hoepli 2010) et la co-édition avec Anne Verjus du n° 3 de la revue Clio et Thémis sur L’Homme de la Déclaration des droits de l’homme est-il une femme ? (2010), disponible en ligne au lien: http://www.cliothemis.com/Clio-Themis-numero-3 »

 Certaines publications des deux auteures sont en libre accès sur la banque de textes AperTO : http://www.aperto.unito.it/

 Les discutantes :

Anne-Charlotte Husson, élève normalienne, agrégée de lettres modernes en dernière année à l’ENS de Lyon. Elle commencera en septembre 2014 une thèse à Paris XIII sous la direction de Marie-Anne Paveau et a soumis un projet intitulé « Métadiscours polémiques. Les dénominations liées au genre, aux sexualités et aux féminismes » et tient un blog : http://www.cafaitgenre.org

Elle a publié « ‘Théorie du genre’ et controverses d’égalité en France », Romanica Silesiana 8/1, 2013, « Constructions genrées », Katowice,  Wydawnictwo Uniwersytetu Śląskiego, p. 49-57. 2013, « Lexical Creativity in Online Feminism : the Case of Mansplaining », du colloque « Feminist Tought – Politics of Concepts », 5th Christina Conference on Gender Studies, Université d’Helsinki.

Stéphanie Kunert (coordination de la séance), docteure en Sciences de l’Information et de la communication du GRIPIC (Celsa – Université Paris IV Sorbonne), enseignante contractuelle dans le Département de communication politique et publique de l’Université Paris-Est Créteil. Elle travaille sur la construction du genre dans les médias et la publicité, sur les discours institutionnels et sur la dimension communicationnelle de l’action publique. Liste des publications : https://u-pec.academia.edu/stephaniekunert


Association GSL

créée en octobre 2013.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *