Le genre à l’épreuve des dispositifs de pouvoir, de langage et de catégorisation sociale – 13 novembre 2009

genre_image_siteLe genre à l’épreuve des dispositifs de pouvoir, de langage et de catégorisation sociale
Journée d’étude – le 13 novembre 2009

 

Lieu(x) : Maison de la recherche
Organisateur(s) : EA 1483 RFC, Luca Greco (Paris III) et Natacha Chetchuti (EHESS)
Contact(s) : Luca Greco et Aron Arnold, luca.greco@wanadoo.fr, aronarnold@noos.fr

Cette journée se donne pour objectif d’aborder la question des relations entre langage, pouvoir et catégorisation à partir d’un objet d’analyse commun : le genre.

Les questions soulevées par les participantEs se situant dans les domaines de la linguistique, de la sociologie, des sciences politiques et de la philosophie sont :
-de quelle façon le pouvoir (entendu comme « une multiplicité des rapports de force » Foucault 1976 : 121) configure-t-il la façon dont nous catégorisons le réel ?
-quel est le rapport que nous entretenons entre un répertoire et un vocabulaire catégoriel transmis par la culture et la complexité et l’imprévisibilité de nos pratiques ?
-quel est le rôle accompli par le langage dans la reproduction et la contestation du pouvoir, (voire des normes de genre) ?
-comment nos pratiques quotidiennes indexent-elles le genre via (ou/et contre) un système normatif qui nous dépasse et qui se situe en dehors (ou en deçà) du hic et nunc des pratiques quotidiennes ?
-comment peut-on penser l’agentivité (agency) des acteurs au prisme des relations entre catégorisation, pouvoir et langage ?
Ces questions nous permettront enfin de proposer des pistes de recherches autour du genre en tant que dispositif linguistique, historique et normatif d’un point de vue pluri(et trans)disciplinaire.

Programme

9 h 30 – 9 h 45

  • Présentation de la journée : Natacha Chetcuti (EHESS) et Luca Greco  (Paris III)

9 h 45  – 10 h 30

  • Claire Michard (MSH Paris) La notion de sexe en français : attribut naturel ou marque de la classe de sexe appropriée ?

10 h 30 – 11 h 15

  • Natacha Chetcuti (EHESS), Enjeux socio-politiques du lesbianisme : catégorisations et mode de subjectivation du genre.

11 h 15  – 11 h 30

  • Pause café

11 h 30 – 12 h 15

  • Luca Greco (Paris III) Un soi pluriel: présentation de soi dans les ateliers Drag King. Enjeux catégoriels et politiques

12 h 15  – 13h45

  • Pause midi

13 h 45 – 14 h 30

  • Dominique Lagorgette (Université de Chambery, IUF) La ou les pétroleuses ? Du politique au sexuel, et retour 

14 h 30 – 15 h 15

  • Bruno Perreau (SciencesPo), Parce que la performativité n’est pas une performance. Les apories de la queer theory en France  

15 h 15 – 15 h 30

  • Pause

15 h 30 – 16 h 15

  • Elsa Dorlin (Paris I) Sexe, race et classe : pratiques de pouvoir

 

16 h 15 – 16 h 45

  • Bilan de la journée

Association GSL

créée en octobre 2013.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search