JE « Ce que le genre fait aux sciences du langage : analyses et débats » – 6 novembre

Arc-en-ciel_1

 

Journée d’étude de l’équipe d’accueil 7345 CLESTHIA

« Ce que le genre fait aux sciences du langage : analyses et débats »

6 novembre 2015

Centre Censier, salle 410

Programme

Matin

9h-9h15 Introduction : Maria Candea (Sorbonne nouvelle)

9h15-10h Valelia Muni Toke (IRD, SeDyl) : « Des corps, des marges et des intersections. Anthropologie linguistique du genre en contexte postcolonial »

10h-10h45 Noémie Marignier (Sorbonne nouvelle/Paris 13) : « Comment prendre le sexe comme objet en sciences du langage ? »

10h45-11h pause café

11h-11h45 Dominique Lagorgette (Université de Savoie) : « Pragmatique et sémantique lexicale : l’injure au prisme du genre »

11h45-12h30 Aron Arnold (Sorbonne nouvelle) : « Idéologies de genre et construction des savoirs en sciences phonétiques »

 

Après-midi

14h30-14h45 Introduction : Andrea Valentini (Sorbonne nouvelle)

14h45-15h30 Éric Beaumatin (Sorbonne nouvelle) : « Genre, usages, positions et intérêts : le texte polémique de l’académicien Ignacio Bosque (2012) »

15h30-16h15 Alice Coutant (Paris Descartes) : « Étudier la plurinormativité du genre en français »

16h15-16h30 Pause café

16h30-17h15 Yannick Chevalier (Lyon 2) : « Linguistique et genre : champ ou discipline ? »

17h15-17h45 Conclusions : Luca Greco (Sorbonne nouvelle)

 

OrganisateurEs : Maria Candea, Luca Greco et Andrea Valentini

 

La catégorie du genre est aujourd’hui une notion épistémologique majeure pour appréhender la réalité, dans les sciences humaines et sociales et non seulement. Pendant longtemps à la traîne dans l’espace académique francophone, les gender and language studies ont petit à petit pris pied également dans les pays francophones dont la France, et ont désormais une désignation propre en français, « Recherches linguistiques sur le genre ». L’Université Sorbonne nouvelle Paris 3 a été pionnière en ce domaine : une journée d’étude y a été consacrée dès 2009, qui a donné lieu à un ouvrage collectif (N. Chetcuti & L. Greco, La Face cachée du genre, psn, 2012). Depuis, un réseau de recherche d’abord (2010) et une association ensuite (2013, « Genres, sexualités, langage » : gsl.hypotheses.org) ont été créées, et clesthia, avec d’autres équipes d’accueil de Paris 3, participe au gis Genre. C’est dans ce cadre que de nombreuses recherches en sciences du langage sont menées prenant en compte les outils épistémologiques et méthodologiques liés au genre.

Pour toutes ces raisons, l’équipe clesthia organise cette année une journée d’étude consacrée aux recherches linguistiques sur le genre. Elle a comme objectif de dresser une première cartographie des travaux récents conduits dans cette perspective et d’animer une réflexion sur l’état actuel des études de genre appliquées aux sciences du langage en France. La journée présentera d’une part des communications qui rendront compte de travaux empiriques directement inspirés des recherches linguistiques sur le genre ; elle fera intervenir d’autre part des chercheurEs qui, tout en n’ayant pas le genre comme outil d’analyse principal, ont pu être amenéEs à intégrer la perspective du genre dans leurs recherches. Cette articulation entre des approches différentes permettra de montrer que le genre est désormais non seulement un objet possible, mais aussi une méthode d’analyse puissante dans les sciences du langage. Elle voudrait également mettre en lumière le fait que les recherches linguistiques sur le genre peuvent fournir une approche transversale, qui est applicables à différents niveaux d’analyse linguistique.

La journée d’étude, nourrie par la présence de jeunes chercheurEs et de chercheurEs confirméEs, veut donc mettre l’accent sur les articulations possibles entre les études de genre et les différents domaines des sciences du langage (analyse du discours, grammaire structurale, phonétique, sociolinguistique, stylistique), pour interroger ce que le genre peut apporter à la linguistique en terme d’outils analytiques, méthodologiques et épistémologiques, ce qui donnera lieu à des débats certainement fructueux.

 

L’équipe CLESTHIA organise cette année une journée d’étude consacrée aux recherches linguistiques sur le genre. Elle a comme objectif de dresser une première cartographie des travaux récents conduits dans cette perspective et d’animer une réflexion sur l’état actuel des études de genre appliquées aux sciences du langage en France. La journée présentera des communications inspirées d’approches différentes, ce qui permettra de montrer que le genre est désormais non seulement un objet possible, mais aussi une méthode d’analyse puissante dans les sciences du langage. Elle voudrait également mettre en lumière le fait que les recherches linguistiques sur le genre peuvent fournir une approche transversale, qui est applicables à différents niveaux d’analyse linguistique.


Association GSL

créée en octobre 2013.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *