Appel à contributions permanent – Revue GLAD!

GLAD! Revue sur le langage, le genre, les sexualités

APPEL À CONTRIBUTIONS PERMANENT

APPEL À PROPOSITIONS DE DOSSIER THÉMATIQUE

 

L’appel en pdf : AAC permanent GLAD

 

GLAD! Revue sur le langage, le genre, les sexualités est une revue consacrée aux travaux scientifiques, artistiques et politiques articulant recherches sur le genre et les sexualités et recherches sur le langage. C’est une revue en ligne, inter- et transdisciplinaire, principalement francophone, qui cherche à créer un espace de discussion et de rencontre entre des travaux, des angles d’attaque et des pratiques multiples. C’est aussi un espace de traduction, d’exploration de la langue et de réflexion critique sur les critères de légitimité linguistique et académique.

Les numéros seront varias ou thématiques, et accueilleront des travaux d’horizons différents ainsi qu’une pluralité de perspectives et de formats (texte, audio, vidéo). Toutes les propositions d’articles ou de dossiers thématiques sont les bienvenues, dès lors qu’elles articulent langage, genre et sexualités.

 

Présentation de la revue

La question du langage touche aux dimensions idéologique et matérielle du genre et des sexualités comme rapports de pouvoir : comment le genre signifie-t-il ? Quels sont les mécanismes (sociaux, discursifs, sémiotiques, linguistiques) de cette production de sens ? Comment se (dé/re)construisent les sexualités dans / par / hors le langage ?

À travers cette revue, nous souhaitons proposer un espace pour des recherches inscrites dans différentes disciplines, partageant à la fois une compréhension critique de la langue et du discours comme des objets polysémiques et non transparents, une prise en compte des rapports de pouvoir dans l’analyse linguistique, une lecture non essentialiste du sexe et une reconnaissance de la dimension agissante du langage sur les catégories de genre.

Nous sommes également intéressé-es par des interventions qui questionnent le cadre esquissé ici, à partir d’autres approches théoriques. Par ailleurs, les chercheur.e.s dont ce n’est pas le thème principal sont encouragé.es à faire des propositions pour explorer ces questions. Enfin, cet appel s’adresse tant aux scientifiques (avec ou sans rattachement institutionnel) qu’aux praticien.nes (pratiques artistiques, pratiques politiques, pratiques du quotidien).

L’originalité du projet tient à sa thématique, inédite, mais également à sa ligne éditoriale, articulant quatre principes : la valorisation des recherches minoritaires et/ou menées depuis les marges (y compris la jeune recherche), l’inter- et la transdisciplinarité, une ouverture particulière à toutes les francophonies et une réflexion sur les modalités de production et de diffusion des savoirs contemporains sur le genre.

La revue a reçu le soutien de la MSH Paris Nord.

 

Politique éditoriale

Publiée en ligne, en accès libre et sur un rythme semestriel, la revue accueillera différents formats numériques et différentes modalités d’expression scientifique, artistique et politique, ainsi que des traductions. Plusieurs types de productions seront donc publiés par la revue :

– des articles scientifiques ;

– des notes de recherches (travaux en cours, carnets de terrain, états de l’art, etc.) ;

– des comptes rendus critiques ;

– des entretiens et débats ;

– des créations littéraires ou artistiques ;

– des textes politiques.

Cette liste est non exhaustive et s’adaptera aux propositions reçues.

La revue accueillera des travaux en français, en anglais ou dans toute autre langue susceptible d’être évaluée par le comité scientifique. Elle pourra également publier des textes en version bilingue.

Les graphies exploratoires sont encouragées par la revue.

 

Modalités de proposition

 

1) Comment proposer un dossier thématique

Les propositions de dossier thématique doivent être envoyées sous forme d’argumentaire de deux à trois pages (6 000 à 9 000 signes), avec sommaire ou non à l’adresse revue.glad@gmail.com. Elles seront évaluées par le comité de rédaction de la revue.

 

2) Comment proposer un article scientifique

2.a) Proposition

Est considéré comme un article scientifique tout écrit analytique, empirique ou critique qui construit son objet, explicite sa méthode et accepte le principe de l’évaluation par les pair-es. Ces critères définissent le périmètre scientifique de la revue, espace pensé pour inclure des formats hybrides.

Les propositions d’articles scientifiques seront d’abord envoyées sous forme de résumé d’une à deux pages (3 000 à 6 000 signes, soit une à deux pages) à l’adresse revue.glad@gmail.com.

Le fichier contiendra :

– le titre envisagé

– le nom de l’auteur·e ou des auteur·es

– son/leur éventuel rattachement institutionnel

– l’adresse mail de l’auteur·e responsable de la correspondance

– le résumé

– jusqu’à 6 références bibliographiques

– le type d’article envisagé : note de recherches ou compte-rendu critique (25 000 signes), article standard (50 000 signes) ou article long (80 000 signes)

Les formats acceptés sont les suivants : .doc ; .docx ; .rtf ; .odt

Les résumés comme les articles peuvent être proposés en français ou en anglais. Les auteur·es qui voudraient envoyer des propositions dans d’autres langues contacteront le comité de rédaction, qui répondra en fonction de ses compétences linguistiques.

Les auteur.es peuvent aussi solliciter la revue pour se faire aider dans la rédaction en français de leur proposition, selon la disponibilité du comité de rédaction.

Les contributeur·ices seront informé.es par mail de l’acceptation ou du refus de leur résumé par le comité de rédaction en charge de la sélection. L’acceptation du résumé n’est pas un engagement de publication mais vaut encouragement. La réponse pourra éventuellement s’accompagner de remarques.

Les auteur.es dont les propositions auront été retenues seront invité.es à envoyer leur contribution complète, qui suivra la feuille de style de la revue, disponible à l’adresse suivante : http://gsl.hypotheses.org/517

 

2.b) Modalités d’évaluation

Les articles scientifiques seront évalués en double aveugle par deux membres du comité scientifique (composition du comité scientifique ci-dessous) qui formuleront une recommandation (de refus, d’acceptation avec modifications majeures, avec modifications mineures ou d’acceptation en l’état) ainsi que des commentaires justifiant leur choix et, le cas échéant, des propositions de révisions de l’article. L’évaluation porte sur l’originalité, l’intérêt de la recherche ou de l’approche, et la pertinence théorique et empirique des travaux présentés par rapport au projet de la revue. La qualité formelle du travail entre en ligne de compte, dans une moindre mesure. La qualité de la langue n’est pas un critère discriminant au stade de l’évaluation du moment que l’article est clair et compréhensible : la revue n’attend pas un niveau « natif », dont on ne saurait de quel espace il serait natif.

Les relecteur.ices sont invité.es à formuler leurs évaluations de façon bienveillante et constructive. La charte éthique à laquelle adhèrent les relecteur.ices est disponible à cette adresse : http://gsl.hypotheses.org/519

Les auteur.es bénéficient d’un droit de réponse aux commentaires émis sur leur contribution s’illes en ressentent le besoin.

La décision finale de publication revient au comité de rédaction.

Les auteur.es qui le souhaitent pourront entrer dans un dispositif expérimental d’évaluation publique (anonyme ou non), sous réserve de la présence d’évaluateur.ices dans le dispositif.

 

3) Comment proposer une contribution non scientifique

Les propositions de contribution non scientifique (entretiens, débats, créations littéraires ou artistiques, textes politiques, informations et actualités en genre et langage) sont à envoyer au comité de rédaction (revue.glad@gmail.com) sous leur forme finale ou sous forme de proposition.

Les propositions devront contenir :

– un titre

– un.e auteur.ice (individuel, collectif ou pseudonyme)

– une adresse mail de correspondance

– un éventuel rattachement institutionnel

– une description écrite d’une à deux pages de la contribution dans le cas de support non écrit, spécifiant le format (image, vidéo, audio ou autre objet numérique) envisagé.

– une indication de la longueur envisagée dans le cas de contributions écrites

– une notice biographique ou explicative si les auteur.ices le souhaitent

Le comité de rédaction pourra formuler des orientations en lien avec la ligne éditoriale de la revue et sera responsable de l’acceptation ou du refus justifié des contributions, sur la base des orientations intellectuelles, politiques, scientifiques et artistiques de la revue.

 

Au plaisir de vous lire bientôt !

Et merci de faire largement circuler cet appel !

Le comité de rédaction

Julie Abbou, Chrystel Breysse, Maria Candea, Natacha Chetcuti-Osorovitz, Yannick Chevalier, Alice Coutant, Béatrice Fracchiolla, Mona Gérardin-Laverge, Stavroula Katsiki, Noémie Marignier, Lucy Michel, Nasima Moujoud, Charlotte Thevenet

 

Composition du comité scientifique

Bruno AMBROISE (CNRS, Université de Picardie)

Johannes ANGERMULLER (University of Warwick Coventry)

Aron ARNOLD (Paris 3)

Fabienne H. BAIDER (University of Cyprus)

Alexandre BARIL (Université d’Ottawa)

Mireille BAURENS (Grenoble 3)

Paul BAKER (Lancaster University)

Anne Emmanuelle BERGER (Paris 8)

Rachele BORGHI (Paris 4)

Sandra BORNAND (CNRS)

Dalila BOVET (Paris 10)

Deborah CAMERON (University of Oxford)

Katherine CHEN (University of Hong Kong)

Daniel ELMIGER (UNIGE)

Anne GARRETA (Duke University)

Marien GOUYON (EHESS)

Luca GRECO (Paris 3)

Karim HAMMOU (CNRS, Paris 8)

Mairéad HANRAHAN (University College London)

Thierry HOQUET (Lyon 3)

Brian KING (University of Hong Kong)

Stéphanie KUNERT (Lyon 2)

Cynthia KRAUS (UNIL)

Dominique LAGORGETTE (Université Savoie Mont-Blanc)

Sandra LAUGIER (Paris 1)

William LEAP (American University Washington D.C.)

Nicola MAI (London School of Economics/Aix-Marseille Université)

Hélène MARQUIÉ (Paris 8)

Juliette MELIA (Paris 7)

Claire MICHARD

Sara MILLS (University of Sheffield)

Claudine MOÏSE (Grenoble 3)

Lorenza MONDADA (Universität Basel)

Sandy MONTANOLA (Rennes 1)

Heiko MOTSCHENBACHER (Goethe-Universität Frankfurt)

Aurélie OLIVESI (Lyon 1)

Patricia PAPERMAN (Paris 8)

Gabriella PARUSSA (Paris 3)

Marie-Anne PAVEAU (Paris 13)

Theodossia-Soula PAVLIDOU (Aristotle University of Thessaloniki)

François PEREA (Montpellier 3)

Bruno PERREAU (MIT Boston)

Denis PROVENCHER (University of Maryland)

Juliette RENNES (EHESS)

Régis SHLAGDENGAUFFEN (EHESS)

Andrea VALENTINI (Paris 3)

Éliane VIENNOT (Université de Saint-Étienne)

Patrizia VIOLI (Università di Bologna)

Karima ZAMIARI (INALCO)

Pierre ZOBERMAN (Paris 13)

Monica ZOPPI (UNICAMP)

 

L’appel en pdf : AAC permanent GLAD


Association GSL

créée en octobre 2013.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *