Test : Quel·le antiféministe êtes-vous ? GLAD! #4 est sorti !

En cette période estivale et à l’occasion de la sortie du numéro #4 de GLAD! Revue sur le langage, le genre, les sexualités consacré aux « Rhétoriques antiféministes », nous vous proposons un test de plage dans les lois du genre, en 6 questions seulement, afin que vous puissiez débusquer la nature profonde de votre antiféminisme.

 

Vous n’êtes pas misogyne car :

  1. Avec Marie-Solange, vous pratiquez la discrimination non injuste
  2. Ce sont les femmes qui sont misandres
  3. Vous avez beaucoup d’estime pour Christine Lagarde
  4. Vous luttez (sur les réseaux sociaux) pour le respect des femmes sur le territoire de la République Française

 

Le problème avec les féministes, c’est que :

  1. Elles tentent d’imposer l’idéologie du gender sexuel
  2. Elles vivent dans la haine des hommes
  3. Elles luttent pour l’inversion de la domination
  4. Aucun : je suis féministe, j’ai aidé Marlène Schiappa à écrire son projet de loi sur le harcèlement de rue

 

Une féministe, qu’est-ce que ça mange en hiver? (courtesy of Sarah Arnaud & Cloé Gratton)

  1. Des foetus avortés à la chaîne par familiphobie
  2. Des hommes blancs hétérosexuels
  3. Elle a le droit de manger exactement la même chose qu’un homme
  4. Tout sauf hallal.

 

La plupart des féministes sont infréquentables, mais le féminisme peut tout de même avoir du bon : même vous le reconnaissez. Comment reconnaître le bon grain de l’ivraie ? La mauvaise féministe…

  1. …chante la partie d’alto à la messe au nom du gender-queer
  2. …veut changer les ampoules ET conduire le break à la place de son mari
  3. …demande sa baguette en « écriture inclusive »
  4. …tombe dans les bras des islamo-gauchistes qui comptent la supprimer

 

Le reproche le plus grand que vous faites au féminisme :

  1. Marie-Solange s’est barrée avec le bedeau.
  2. Une Brésilienne sur trois gagne plus que son mari
  3. C’est une idéologie du passé.
  4. Mais enfin, j’ai moi même une femme! Comment pourrais-je être antiféministe?

 

La mauvaise féministe, elle ressemble à quoi pour vous ?

  1. À une tricoteuse.
  2. À une camionneuse.
  3. À une allumeuse.
  4. À une chieuse.

 

Résultats

 

Si vous avez le plus de 1…

Bravo! Vous êtes un essentialiste de droite!

Votre ennemi principal, c’est le « gender », dont vous feignez d’être persuadé qu’il consiste à masturber les enfants de petite section avec des godes à l’effigie de Judith Butler. Mais on vous pardonne cette confusion, bien compréhensible quand, comme vous, on fréquente assidûment les églises. Chaque avancée sociale est pour vous un nouveau souffle : vous n’aimez rien tant que crier à la décadence de l’Occident, et pleurer sur les restes fumants de la famille traditionnelle. Le week-end, vous forcez vos 8 enfants à harceler les passant.es avec des photos A0 d’embryons de 12 semaines.

On parle de vous dans… Des corps « monstres ». Historique du stigmate féministe ; Recension Sara Garbagnoli & Massimo Prearo. 2017. La croisade « anti-genre ». Du Vatican au Manif pour Tous

 

Si vous avez le plus de 2…

Bravo! Vous êtes un mascu!

Votre ennemi principal, c’est le féminisme, dont vous feignez de croire qu’il ne reconnaît que 2 objectifs: 1) détester les hommes, 2) les remplacer à tout prix. Vexé de ne pas faire partie de ce club qui semble vous exclure de fait, vous faites sécession de cette société misandre en cherchant la compagnie de vos compagnons masculins. Ensemble, vous vous reconstruisez pas à pas, cric par cric, crochet x par crochet x. Dans chaque avancée sociale, vous voyez la main invisible de l’Internationale féministe. Le week-end, vous montez dans une grue pour passer au 20h de France 2.

On parle de vous dans…. L’antiféminisme d’État ; Construire les hommes comme des victimes irresponsables ; Antiféminisme sur papier glacé

 

Si vous avez le plus de 3…

Bravo! Vous êtes un égalitariste, aka parce-que-quand-même-faut-pas-pousser!

Votre ennemi principal, c’est l’extrémisme, dont vous feignez de croire que le féminisme constitue l’une des acceptions les plus inquiétantes. Pour vous, l’égalité hommes-femmes règne sur l’Occident depuis la fin des années 1970, comme le montrent amplement le port généralisé et légal du pantalon par des femmes, et l’élection de Margaret Thatcher. Vous respectez les femmes qui ne jouent pas la carte du sexe et tentent de gravir les échelons à la loyale, comme des hommes… euh, pardon, comme les hommes. Dans chaque avancée sociale, vous voyez une victoire de l’extrémisme sur la modération de bon ton. Le week-end, vous binge-watchez les discours d’Emma Watson pour la campagne « He For She ».

On parle de vous dans… Sémiotique de l’enterrement prématuré : le féminisme à l’ère du postféminisme , Retour sur un siècle et demi de rhétorique anti-égalitaire et antiféministe 

 

Si vous avez le plus de 4…

Bravo! en plus d’être antiféministe, vous êtes raciste!

Votre ennemi principal, ce sont les ennemis des femmes, dont vous feignez de croire qu’ils sont toujours barbus et étrangers (les Français aussi). Antiféministe la moitié de l’année, vous revêtez votre costume de pourfendeur des obscurantismes misogynes le reste du temps. Malheureusement, comme Superman peut parfois être un fardeau pour Clark Kent, vous avez vous aussi du mal à ajuster ces deux facettes si différentes de votre vie, tant et si bien que parfois ça dérape : harceler une jeune femme présidente d’un grand syndicat étudiant parce qu’elle porte un foulard, n’était, par exemple, peut-être pas la meilleure stratégie pour montrer aux femmes opprimées de France qu’elles peuvent compter sur vous. Chaque avancée sociale sur deux est pour vous l’occasion de crier haro tantôt sur les féministes, tantôt sur « les-musulmans ». Le week-end, vous êtes sur Twitter.

On parle de vous :  Le traitement médiatique des violences faites aux femmes : entre instrumentalisation et invisibilisation

 

Si vous ne vous reconnaissez pas dans votre résultat, vous pourriez aussi être…

 

Ça en fait du monde… À croire que le féminisme aurait raison d’exister ?

 

Et pour en savoir plus sur votre antiféminisme, les idéologies qui le sous-tendent et les manières de lutter contre, rendez-vous sur : www.revue-glad.org/916

 

Sommaire du numéro #4 de GLAD!

 

Sommaire à télécharger ici : Couv_Thema4

Bonne lecture !

Le comité de rédaction de GLAD!

 

 


Association GSL

créée en octobre 2013.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.